Festival maritime : Le trois-mâts de La Fayette en vedette à Escale à Sète

La fidèle et gracieuse réplique de la Frégate de la Liberté, l'Hermione-La Fayette. Photos : JP Degas/Francis Latreille/Association HLF

L’Hermione, la réplique du célèbre trois-mâts de La Fayette, la Frégate de la Liberté, copie exacte de celle qui emmena en 1780 le marquis de la Fayette soutenir avec succès les indépendantistes américains contre les Britanniques, mouillera à Sète. c’est la vedette de l’incontournable quatrième édition de Escale à Sète, qui aura lieu dans le port de l’île Singulière du 27 mars au 2 avril 2018. Le pivot d’un événement à portée nationale, avec ses traditions maritimes intactes, ses grands voiliers accessibles gratuitement, où l’on attend quelque 300 000 personnes ! Que de chemin parcouru depuis la première édition en 2010…

A Pâques, Sète sera pleine comme un oeuf… En 2016, Escale à Sète avait marqué de son empreinte les 350 ans du port de Sète avec une armad’anniversaire ! Le plus grand événement de fêtes maritimes de la façade méditerranéenne, régi par une charte d’authenticité, ne dérive pas d’un gigantisme très apprivoisé attirant une marée humaine tout sourire dehors  : « Cet événement, que l’on organise tous les deux ans, note Wolfgang Idiri, le DG d’Escale, reste celui des traditions vivantes, soutenus depuis le début pas les collectivités, de nombreux sponsors et mécènes » et surtout par un bataillon de moussaillons, de petites et de grandes mains qui fabriquent Escale de main de maître. Pas moins de 400 bénévoles élaborent cette édition le long des quais de l’île singulière. Un extraordinaire spectacle vivant.

Wolfgang Idiri, DG d’Escale à Sète. Photo : Olivier SCHLAMA

120 navires du patrimoine maritime

Vraies-fausses batailles navales, défilés des équipages, participation des Sétois en costumes d’époque, initiations aux activités traditionnelles… Après la Catalogne en 2016, l’Adriatique sera l’invitée d’honneur de cette 4e édition d’Escale à Sète. Avec l’Italie  et la Croatie. « Cent vingt navires appartenant au patrimoine maritime – de grands voiliers, des bateaux à vapeur, des péniches, toutes sortes de barques et barquettes, des voiles latines -, ont répondu présent. Ils seront visibles et on pourra visiter la plupart de ces bâtiments historiques », précise Wolfgang Idiri. Lors d’Escale, un accent tout particulier sera mis sur les musiques insulaires de Méditerranées grâce à la présence de quarante groupes de musiques qui se produiront dans les rues de la ville.  Il y aura aussi des événements dans l’événement avec par exemple Escale Assiette : sous le parrainage du chef étoile Guy Savoy, 50 restaurants de Sète mais aussi au coeur des deux villages d’exposants et aux Halles centrales, se mobilisent pour l’occasion proposant des spécialités culinaires vernaculaires. Justement, deux « villages » thématiques seront montés sur le port.

Les élus étaient présents vendredi lors de la présentation de l’événement. Photo : Olivier SCHLAMA

Pont mémoriel

Et puis, bien sûr, le clou de l’édition 2018 : la venue de l’Hermione-La Fayette, la réplique exacte. Une consécration maritime. Pour l’accueillir, les quarante groupes joueront une aubade géante ; de Gênes à Barcelone, les représentants des plus grands musées maritimes du littoral méditerranéen auront fait le déplacement comme ceux du monde maritime dans toute sa diversité. En 1997, l’association Hermione-La Fayette et ses bénévoles tentent le pari fou de reconstruire la majestueuse frégate de la Liberté de 65 mètres de long et disposant de 1000 m2 de voilures.. Pari réussi en 2014, avec une tournée triomphale sur la côte est des USA.

Concurrence rude de la Nouvelle-Orléans

Même de vraies-fausses batailles navales à coup de canons ! Photos : JP Degas/Francis Latreille/Association HLF.

« Ce sera un véritable pont mémoriel entre la France et les Etats-Unis, celui aussi de l’amitié franco-américaine et le centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, annonce Wolfgang Idiri. Quand j’ai eu écho de l’existence de ce bateau magnifique, ça nous a galvanisé. J’ai toujours rêvé qu’il vienne ici, confie-t-il. On a fait plusieurs tentatives. On était sérieusement concurrencé par la Nouvelle-Orléans, aux USA, qui fête son tricentenaire. Et puis cette année, on a pu compter sur une mobilisation exemplaire, y compris de l’Institut français de la Mer, présidé par Marc Chevalier (l’ex-président du port de Sète, propriété de la région Occitanie), et du réseau de villes portuaires. » Escale à Sète bénéficie d’un budget d’à peine 1 million d’euros, dont 70 % viennent de partenaires privés. Plusieurs grands voiliers du XVIIIe siècle entoureront l’Hermione.

Jean-Claude Gayssot : « Je n’ai pas appelé Poutine… »

C’est une fête des traditions maritimes avec aussi des barques anciennes. Photo : JP Degas/Francis Latreille/Association HLF

Le nouveau président du port, le Biterrois Jean-Claude Gayssot, ex-ministre communiste des Transports a commenté avec humour : « C’est un événement exceptionnel qui nous embarque tous. Dont l’image dépasse largement les limites de l’Hérault et de la région. Et qui rayonne maintenant au-delà des frontières. » Il a ajouté, sibyllin : « Non, contrairement à la rumeur, je n’ai pas appelé Poutine pour faire venir un bateau russe (l’association est en négociation pour faire venir un beau bâtiment, Ndlr) ; certains croient qu’on a encore des liens (via les Partis communistes, Ndlr). C’est faux. En revanche, j’ai encore des amis au gouvernement. Le ministre Le Drian, notamment, qui m’a permis de faire confirmer la participation d’un bateau et d’obtenir le certificat qui manquait. » L’ancien ministre s’est fait emphatique : « Christophe Colomb, c’est le début de la prise en compte de la mondialisation (…) et la Méditerranée est le berceau de la civilisation… »

Olivier SCHLAMA

Les chants des marins de Méditerranée sont très attendus…! Photo : Olivier SCHLAMA