Entreprendre : « Osez ! », le message que Sophie Nanin adresse aux femmes

Sophie Nanin, à l'origine de Osez entreprendre au féminin... (Photo Samuel Cheyns)

En France, 26% des actifs soit près de 7 millions de personnes ont changé de métier en 2015. Parmi eux, il y avait principalement des femmes. Elles ont aussi représenté 30% des créations d’entreprise en France. Mais selon une étude de l’Insee, les femmes non-salariées ou dirigeantes salariées d’entreprise en Occitanie ne gagnent que 76% du revenu des hommes dans la même position…

Pourquoi une telle disparité ? Un début de réponse pourrait être apporté lundi 26 juin à Toulouse : par manque de réseau, d’informations ou de confiance en elles, les femmes ne savent pas toujours comment saisir les bonnes occasions pour prendre un virage professionnel pertinent ou saisir toutes les opportunités qui se présentent pour entreprendre et développer leur carrière.

C’est à partir de ce constat que Sophie Nanin, une consultante expérimentée installée à Toulouse, a eu l’idée de créer l’événement Osez entreprendre au féminin… Pour sa première édition en décembre 2016, plus de 200 personnes ont participé aux divers ateliers proposés, pour repartir avec des solutions concrètes.

« Apporter aux femmes de vraies réponses »

Ateliers et rencontres au Harry Cow de Toulouse…

Devant ce premier succès, une seconde Journée Osez entreprendre au Féminin se déroulera le lundi 26 juin 2017 de 9h30 à 21h au Harry Cow, un établissement situé au centre de la Ville Rose (13, rue Sainte-Ursule). Durant cette Journée, des ateliers interactifs, des rencontres avec des experts et des témoignages seront proposés à celles qui veulent faire décoller leur carrière. L’objectif étant d’apprendre à optimiser leur temps pour anticiper la rentrée.

« Les participantes pourront se rencontrer, échanger, apprendre des expériences de chacune et bénéficier de conseils pragmatiques donnés par des professionnels » souligne Sophie Nanin qui précise que « dès la première édition (…), j’avais prévu de réaliser cet événement semestriellement pour apporter aux femmes de vraies réponses durant deux temps forts dans l’année. Ainsi, elles sont soutenues, elles ont une réelle visibilité et elles peuvent garder le cap… »

Une dernière précision : Pour participer gratuitement à cet événement, il suffit de s’inscrire ici : http://www.linscription.com/activite.php?P1=4907

Un plan d’action par le Conseil régional d’Occitanie

Par ailleurs, l’État, la Région et la Caisse des Dépôts ont signé, le 13 octobre 2014, un partenariat pour mettre en place un plan d’action en faveur de l’entrepreneuriat féminin. Pour augmenter la part des femmes dans la création d’entreprises, les partenaires régionaux souhaitent ainsi « faciliter l’accès à l’information sur les dispositifs d’accompagnement et de financement des créatrices. »

On trouve notamment des informations sur les dispositifs financiers dédiés, les concours et les réseaux de femmes chefs d’entreprises. plus de détails sur http://www.entreprendre-occitanie.fr/Entrepreneuriat-des-femmes.html

Lors de l’opération Femmes d’action en Terre d’Aude, la présidente de l’Observatoire régional de la parité, Geneviève Tapié, avait souligné combien « ce périple a été révélateur. Il a montré concrètement comment, avec succès, les femmes exercent des responsabilités de chef d’entreprise ou d’élues. Il a confirmé l’importance de l’ardente mobilisation de l’Assemblée des femmes d’Occitanie pour la promotion des femmes dans la vie publique et leur participation à toutes les sphères de décision, politiques, économiques, sociales. »

Selon Kompass, conseil pour entreprises et startups, 21% des créateurs de startups en France sont des femmes. Et de plus en plus de femmes se lancent dans l’entrepreunariat. Pas encore assez, mais avec les initiatives qui se développent, ça viendra !

Philippe MOURET