Béziers : Une feria de la réussite pour start-up

Jean-Philippe Morice, 2e prix de la Feria des Entrepreneurs (au centre). Il vient d'inventer une plate-forme pour vendre des pièces détachées d'avions en fin de vie. Photo : DR.

Innovosud, la pépinière d’entreprises de l’agglomération de Béziers (Hérault), a musclé le concept éprouvé de start-up week-end en faisant coacher puissamment par des experts des créateurs 54 heures durant et en ouvrant la manifestation pour la première fois au grand public. Une réussite qui illustre l’engouement des porteurs de projets pour ce genre d’entreprenariat en pleine expansion. Rencontre avec des lauréats lors de la remise de prix de l’événement baptisé Feria des Entrepreneurs, qui s’est tenue dans la somptueuse Villa Guy.

Ne pas se fier au cadre idyllique de la Villa Guy, un éden de 10 000 m2 en plein cœur de Béziers, où s’est déroulée, vendredi soir, une remise de prix, du concours d’idées InnovoSud, la pépinière d’entreprises de l’agglomération de Béziers. Non, les quatorze lauréats de ce qui avait été baptisé opportunément la Feria des Entrepreneurs, un concours de talents en quelque sorte, ont vécu un enfer, en mettant les mains dans le cambouis pendant… 54 heures ! Un enfer sans mise à mort. Plutôt un accompagnement vers une naissance réussie de jeunes pousses.

Entourés, accompagnés par des spécialistes (avocats, experts en tout genre), ils ont, durant deux jours, du 8 au 10 juin, « accéléré » leur projet, trouvé leur business model et amélioré les linéaments de leur idée qui pourra ensuite tenter de trouver son public. « La différence avec les habituels start-up week-end et autres Yes Academy, confie Mickaël Lapostolle, directeur d’Innovosud, c’est que l’on a, notamment, ajouté un événement pour amplifier ces deux jours effrénés : le vendredi soir le grand public a pu prendre connaissance du contenu de ces projets à l’IUT de Béziers », qui accueillait ces inventeurs d’emploi sous la forme de 26 stands. Le deuxième jour, ces porteurs d’idées innovantes ont pu « pitcher » devant des investisseurs, partenaires et experts. Une occasion unique de confronter son idée, si avant-gardiste soit-elle, et de la valider. De se donner confiance. D’avoir une vraie expertise et des critiques constructives. « Au plus fort de la manifestation, on a pu compter près de 200 personnes. C’est une réussite surtout devant des représentants de banques et de business Angels locaux », complète Mickaël Lapostolle.
Au-delà de la novlangue et de la forme très digital native de ce genre d’événement un peu hermétique et d’apparence superficiel, force est de constater que l’accompagnement bienveillant de ces coaches est de nature à servir de catalyseur d’énergie pour le porteur d’idée. En cela, une vraie force se dégage chez plusieurs d’entre-eux.

La somptueuse Villa Guy, en plein coeur de Béziers. Photo : O.SC.

Le vainqueur de cette première édition de la Feria des entrepreneurs, Guillaume Toutain, en est le parfait exemple. Âgé de 46 ans, il a plaqué son métier d’orthoprothésiste pour créer un étonnant tambourin mélodique. « Cette expérience de Feria des entrepreneurs a été très constructive ; elle m’a apporté de la confiance en soi, de l’expérience et un intéressant retour critique. » Ingénieur chez Thales mais « pas du tout commercial », Jean-Philippe Morice arbore un large sourire en évoquant ces 54 heures de mise en ébullition. « Vraiment, je rends hommage à mes deux coaches. C’est grâce à eux, j’ai peut-être trouvé mon positionnement« . Et les clefs de la réussite. Jean-Philippe Morice, qui a intégré Innovosud il y a seulement trois semaines,  détaille son idée, simple : « Quand un avion est en fin de vie, seulement quelques géants mondiaux les rachètent et revendent certaines pièces encore  en état. Mais aucune de ces multinationales ne s’occupent des avions plus modestes. Nous pourrions être complémentaires de ces grandes compagnies sans avoir à les affronter frontalement. Pour cela, allons lancer une plate-forme internet pour que les experts eux-mêmes visualisent et achètent ces pièces. »

« Chacun est artisan de sa fortune »

Une mise à l’épreuve bienveillante. Mickaël Lapostolle abonde : « C’est le but recherché ! » Le directeur d’Innovosud enregistre une explosion de la création de starts-up dans le Biterrois « Quand je suis arrivé, en 2016, nous avions seulement accueilli une vingtaine de projets ; nous en sommes à une cinquantaine par an. » Les raisons ? « Nous sommes mieux connus et la start-up est à la mode, y compris auprès de ceux qui ont du mal à trouver du boulot et qui cherchent à créer leur emploi. »
Au moment des discours, Dolorès Roqué, conseillère régionale PS, représentant la présidente Carole Delga, a résumé : « Chacun est artisan de sa fortune. Cette manifestation est importante sur ce territoire où l’emploi est un thème majeur. »  Et de rappeler que « la région Occitanie accompagne le secteur économique à hauteur de 136 millions d’euros cette année, soit 20% de plus qu’en 2016.  » Une Feria sans mise à mort. Pleine de vie.

Olivier SCHLAMA

Les 14 lauréats :

  • Tom Breda et Aurélien Réau (SPTV) de Montpellier.
  • Christian Boizard (L’Essentiel) de Montpellier.
  • Claude Audibert et Corinne Arnaud (Le Poz), de Béziers.
  • Elisa Lévy (Woody’s Family) de Magalas. COUP DE COEUR.
  • Fabien Mennela (2bsmart.fr), de Mauguio.
  • Guillaume Toutain (Jogad’Oc), de Villeneuve-lès-Maguelone. 1 ER PRIX.
  • Jean-Philippe Morice et Anthony Chadburn (To Be Dismantled), de Béziers. 2e PRIX.
  • Julie Bellanger (La Box des petits lutions), de Nébian.
  • Tbibault Roque et Lucas Rigaud (Le plaisir de Papi), de Béziers.
  • Grégory Montagne (Grean Clean), de Béziers. COUP DE COEUR.
  • Laurent Vassalo et René Louis Cassiutto (Véritage), de Béziers.
  • Rafaël Fernandez (Click&Chill), de Sérignan.
  • Jules Sigal et Florent Sebag (Stud&Co), de Nîmes. 3e PRIX.
  • Sylvain Rabachin (TR 50), de Agde.
  • Innovosud est une association animant un incubateur et une pépinière d’entreprises financée par de l’agglomération de Béziers et la communauté de communes la Domitienne, la Région et la CE. Elle est membre au réseau SynerSud, un satellite du conseil régional d’Occitanie, dont le but est de fédérer les pépinières innovantes de la région.
  • http://www.innovosud.fr