30 ans des Vins de Pays d’Oc : une « Collection » nouvelle génération

Le label Vins de Pays d’Oc IGP a dévoilé les cuvées ambassadrices de son trophée « Collection » 2017. Vingt-huit flacons ont été retenus par un jury international, confirmant la créativité du label.

Pour sa onzième édition, la « Collection » des Vins de Pays d’Oc a pris une saveur particulière. Celle d’une nouvelle génération de cépages. Celle aussi de l’anniversaire du label, né en 1987. L’occasion d’adresser un clin d’œil à ceux qui feront le Pays d’Oc de demain, en confiant la présidence du Grand jury à Samuel Masse, Président des Jeunes Agriculteurs de l’Hérault. 

Des noces de perles ! Comme en témoigne une nouvelle Collection définie comme « très haute couture » dont la genèse est intimement liée à la saga Pays d’Oc IGP. « Créé en 1987, notre label a consacré vingt ans à la résurrection du vignoble via un travail de ré-encépagement, pour construire une offre de vins de cépages de qualité, au process de traçabilité unique, en alternative aux surfaces non classées en AOC » rappelle Florence Barthès, Directeur Générale.

« Une liberté d’expression dans l’excellence »

Une fois le défi relevé, il a fallu « segmenter cet immense navire de six millions d’hectolitres et mettre en place un événement capable de promouvoir ses vins d’exception. C’est dans ce contexte qu’est née Collection, avec la mise en avant des cuvées sélectionnées et des Vignerons Ambassadeurs qui en défendent l’éthique et les valeurs. Elle proclame ainsi l’identité et l’origine Pays d’Oc IGP, atteste de son savoir-faire et de sa créativité. En un mot, une liberté d’expression dans l’excellence. »

Et qui mieux que Samuel Masse pouvait présider le Grand jury de cette Collection anniversaire ? Président des Jeunes Agriculteurs de l’Hérault, ce vigneron appartient à la génération Pays d’Oc. « Je suis né et j’ai grandi avec ce label qui pour moi, a toujours été un moteur. Il a permis de valoriser le cépage made in France autour d’une typicité méditerranéenne, avec des vins tout en équilibre, qui s’exportent magnifiquement bien et se déclinent dans l’offre la plus large qui soit. »

Sous sa houlette, onze autres experts internationaux, représentant 7 nationalités différentes et composant le Grand jury 2017, se sont ainsi réunis à La Villa Guy, à Béziers. Au total, 28 cuvées (14 blancs, 2 rosés, 12 rouges, dont 4 vins bios), ont été choisies parmi 67 vins pré-sélectionnés. Elles joueront pendant un an les ambassadeurs de Pays d’Oc IGP lors de nombreuses manifestations en France et à l’export.

Record de participation et nouveaux cépages

« Chaque année, Collection reflète le millésime, les tendances en matière de consommation et bien sûr le coup de cœur des membres du jury. Le fait qu’il s’agisse des 30 ans a rendu la sélection encore plus difficile » souligne Samuel Masse. Et autant dire que les échantillons étaient « de haut vol ! » affirme le jeune professionnel. On note également que le cru 2017 a battu des records de participation, avec pour la pré-sélection, 262 flacons, présentés par 83 entreprises !

Pays d’Oc IGP, une palette exceptionnelle de cépages !

« Au-delà du niveau élevé des vins, cette édition prouve l’étonnante capacité d’innovation de Pays d’Oc avec par exemple, la présence d’une cuvée à base du cépage espagnol albarinho. Mais aussi les ambitions des producteurs, avec des assemblages toujours plus complexes et des élevages plus fins. » Selon Rosemary George MW, journaliste et auteur, « le label a eu raison de s’ouvrir à de nouveaux cépages, lesquels offrent ici des résultats excitants, inattendus… »

 » Un albarinho à l’expression délicate, différente du profil espagnol… Un pinot noir frais en bouche, élégant… Un petit verdot merveilleusement allié à une syrah qui estompe sa richesse tannique. L’avenir est là ! » poursuit Rosemary. Aujourd’hui, pas moins de 1 200 vignerons indépendants et 230 caves coopératives pianotent sur une gamme de 58 cépages, des grands standards internationaux (Cabernet-Sauvignon, Chardonnay, Syrah…) aux nouvelles stars à l’accent sudiste que sont le Grenache et le Carignan. Sans oublier les notes insolites offertes par le Terret ou le Portan. En résultent des vins de cépages toujours surprenants, riches dans leur diversité, mais tous attachés à leur territoire d’origine.

L’installation des jeunes viticulteurs, sujet majeur

« Pays d’Oc IGP a gagné son pari de qualité grâce au travail des vignerons et à des entreprises performantes et créatives qui ont donné leurs lettres de noblesse au label dans 170 pays à l’export. Toute notre filière peut s’enorgueillir de lui avoir offert le statut de première IGP d’Europe » se réjouit Florence Barthès. Un œil dans le rétroviseur, l’autre tourné vers l’avenir, Pays d’Oc IGP a ainsi pris le problème de l’installation des jeunes viticulteurs à bras le corps.

« L’arrachage massif a généré de nombreuses défriches ne bénéficiant pas d’autorisations de plantations. Or, une terre nue ne bénéficie pas de primes et les terrains en périphérie de villes atteignent des prix exorbitants » déplore Samuel Masse qui a repris l’exploitation familiale à Saint-Bauzille-de-Montmel. Concrètement ? Une aide de 1000 €/ha est allouée pour les bénéficiaires de l’aide régionale à la plantation dès lors qu‘ils déclarent leur plantation nouvelle en IGP Pays d’Oc.

« Un geste fort de la part d’un label fer de lance qui assure contractualisation et prix rémunérateur. » Et pour Florence Barthès, « une façon d’accompagner ceux qui feront le Pays d’Oc de demain. »

Ph. M.

Toutes les cuvées « ambassadrices » : http://www.paysdoc-wines.com/files/vpo/Collection-2017/Palmares-collection-2017.pdf